L'éducation

Présentation


L’éducation est l’un des piliers principaux d’une société, ainsi l’amélioration des conditions d’enseignement fait partie des projets qui porteront leurs fruits sur le long terme. Ceci repose sur des bonnes conditions d’éducation, une égalité entre les enfants face à l’école et une ouverture d’esprit toujours salutaire.

La rénovation de salles de classe lorsque cela est possible ou la construction de nouvelles salles de classe lorsque les bâtiments sont trop détériorés (toits non étanches, sol en terre, salle trop petite,…) permet l’amélioration des conditions d’enseignement. En effet, il est important que les enfants puissent bénéficier d’un espace minimum pour pouvoir travailler correctement et surtout étudier quelque soient les conditions météorologiques.

Permettre aux enfants les plus défavorisés d’accéder à l’éducation est primordial. Même si l’école est obligatoire, certaines familles n’ont pas les moyens d’acheter à leurs enfants le matériel scolaire nécessaire pour aller à l’école. C’est pourquoi cette année nous soutiendrons l’association ASID (Association de soutien aux initiatives de développement) dans leur programme d’aide à ces familles.

Le jumelage d’école présente un double intérêt :

->l’enrichissement mutuel pour les enfants français et burkinabé qui apprennent qu’il existe des différences mais aussi des points communs entre leurs pays.

->un apport de fournitures scolaires qui sont achetées grâce à l’argent récolté lors d’une journée organisée dans les écoles françaises. Cette journée a pour but de sensibiliser les enfants français aux différences de répartition des richesses au niveau mondial et permet la récolte d’argent grâce à la contribution des parents.

 

Actions concrètes


L'ADAH organise des partenariats d'écoles entre celles de Dijon et celle du Burkina. Pour plus d'informations, cliquez ici (partenariats d'écoles).

De plus elle participe à des actions sur le terrain :

-En 2005


-> Rénovation d’une salle de classe dans un village de brousse

(Pour voir un aperçu de l'école avant la rénovation, regardez cette vidéo )

Suite à un premier contact avec le directeur de l’école de Ramatoulaye Monsieur Mahamadi Bagaya, nous avons rénové cette école comportant 3 salles de classes. Elle a été construite par un entrepreneur locale il y a quelques années, mais des intempéries comme les tempêtes de sable ou les vents violent ont totalement ravagé le toit devenu perméable et le sol laissant apparaître de nombreux trous. Nous avons donc fait appelle à une entreprise locale pour refaire les toits et les sols, puis nous avons-nous même procédé au nettoyage et à la peinture des murs de l’école. Pour ce projet, nombreux ont été les enfants à venir nous aider, et ceci parce qu’il étaient contents que leur école ré-ouvre enfin

 

-> Don de fournitures à l’école de Kiré

L’école de Kiré est une école jumelée avec l’école primaire d’Is sur Tilles, non loin de Dijon avec laquelle nous travaillons depuis plusieurs années. Une expositon payante (1€) pour présenter les travaux des enfants sur le thème de l'Afrique, a permis cette année encore de récupérer près de 300€ pour acheter des fournitures.

 

- En 2006 :


-> Don de fournitures scolaires à l’école de Kiré

Il existe un jumelage entre les écoles de Kiré et d’Is sur Tille, en Côte d’or, depuis 2001. Kiré est un village de brousse situé à 35 Km de Ouahigouya, dans lequel l’ADAH s’est investie dans la construction d’une école primaire permettant la scolarisation d’un plus grand nombre d’enfants. Nous avons ainsi pu remettre du matériel scolaire aux enfants de Kiré.

 

-> Mise en place de deux nouveaux jumelages

Le jumelage d’Is sur Tille et Kiré permet de sensibiliser les enfants à des vies et à des cultures différentes ainsi qu’apporter des fournitures scolaires aux élèves burkinabés. Suite à cette expérience, nous avons souhaité mettre en place deux nouveaux jumelages : l’un entre l’école Jean-Baptiste Lallemand de Dijon et celle de Ramatoulaye et l’autre, entre l’école château de Pouilly de Dijon et celle de Kahégué. L’ADAH avait participé en 2005 à la rénovation de l’école de Ramatoulaye qui avait été fermée suite aux intempéries. Lors de nos déplacements dans les villages nous avons échangé les lettres entre les écoles burkinabées et françaises.

 

Constructions d'écoles


Depuis 2001, l'ADAH a permis la construction de plusieurs écoles ou salles de classes. Récapitulatif des différentes actions :

-> 2001 : Kiire (1° salle)

-> 2002 : kiire (2° salle de cours)

-> 2003 : Rim (1° salle de cours)

-> 2004 : Kiire (3° salle de cours)

-> 2005 : Ramatoulaye (3 salles de cours)

->2006 : Kayegue (1 salle de cours par l'ADAH et le burkina a construit une 2° salle) sur les 3 salles de classes 2 sont neuves et en ''dures''

Fermer